> La Gare
Une maison Queer / M.I.N.T* en création

LA GARE maison Queer Dordogne

... Extrait du Manifeste des Amours Queer
10. L'amour queer est bisexuel, trisexuel, et s'étend à l'infini. Il ne catégorise pas l'orientation sexuelle traditionnelle (homo, hétéro, bi), car il ne définit pas seulement la relation comme « une chose à deux », ni ne divise l'Humanité en deux genres opposés (femmes/hommes),étant donné le nombre de degrés d'intensité que les identités postmodernes ont, et le nombre de masques et de performances théâtrales qu'on est capable de mettre en place en une seule journée.
11. Les amours queers incluent également les personnes asexuées, les solitaires et les confuses,les dépendantes sexuels et ceu.lle.s qui n'ont aucun désir, les freaks, les bizarres, les minorités de toutes sortes, et toustes ceu.lle.s qui sont curieux/ses d'élargir les horizons de leur esprit,leur corps et leur sexualité." ...
UN CLUSTER QUEER  MINT* EN PERIGORD VERT-LIMOUSIN-NOUVELLE AQUITAINE ETC.
harmonie / autonomie / résistance / différence

programme des rencontres  du mois d’août 2022

Au champs / Au  jardin
Travaux intérieurs
Chantiers mixité choisie
Ateliers

Documents liés:
à LA GARE
Ce qu'il faut savoir avant de venir
Découverte de la maison
Ici on lèche son assiette
Le jeu de l'eau
Statuts asso Vinaigre

Rayon Zapatistes
Voyage pour la vie
->Lettre des zapatistes (fr)
->Lettre des zapatistes (es)
->Réponse aux zapatistes (fr)
->Réponse aux zapatistes (es)
-> Nos rencontres
en mixité choisie (11/2021)

->Le livret copyleft (PDF)



Les bulletins
Avril 2021
Mars 2021


décroissance libertaire
arnaco primitiste
historique /ancien site
Hola a todas,

Tout d’abord, pour éviter les malentendus, l’utilisation du féminin pluriel inclus tout le monde.

Ce préalable étant posé.
Notre mot d’ordre est
Harmonie /Autonomie / Résistance /Différence
Pour celles qui aiment les "ismes" :
Notre queerisme est indissolublement lié à notre anti-capitalisme.
Notre féminisme est indissolublement lié à notre anarchisme.

Notre philosophie générale se base matériellement sur la gratuité, l’autonomie, l'autogestion et la transmission intergénérationnelle.

Pour la gratuité cela veut dire que les activités et les hébergements sont gratuites ou à prix libre.
Pour que la joie soit au rendez-vous, il est bien sûr nécessaire de revisiter nos besoins afin de ne pas être dans la frustration. Faire« table rase», bien que nous ayons des habitudes bien ancrées, des réflexes conditionnés, nous fait éprouver une certaine euphorie.
Les trois mamelles de l’autonomie de vie de l’être humain sont « se loger » , « se nourrir » et « se vêtir », on peut y ajouter « s’éduquer », on verra que cette idée est au cœur de toutes les activités de La Gare.
Dans le cas présent, l’avantage est que « se loger » ne consiste plus qu’à « habiter » c’est à dire entretenir et prendre soin de son lieu de vie. Pour « se nourrir », nous avons un potager et un verger et nous cueillions ce que la Nature nous donne généreusement.
Pour « se vêtir », nous avons un free-shop et comptons sur de futurs ateliers couture, tricot et un nombre infini d’activités de recyclage et de créations diverses.
Notre autonomie est source d’inventions et d’éducation permanente. Elle confère à nos gestes un esprit qui nous fait déconstruire la division entre travail manuel et travail intellectuel.
Nous sommes des bricoleuses permanentes.
Toute activité est précédée d’une réflexion, et d’une intuition qui donne l’élan. Au début était l’outil.
« Les valeurs éthiques communes se substituent aux valeurs technoscientifiques. L’outil est convivial du fait qu’il peut être utilisé, et même réparé, par le plus grand nombre, afin d’éviter tout monopole de savoir et de favoriser l’indépendance de chacun. Il est convivial dans la mesure où chacun peut l’utiliser, sans difficulté, aussi souvent ou aussi rarement qu’il le désire, à des fins qu’il détermine lui-même. (…) L’homme a besoin d’un outil avec lequel travailler, non d’un outillage qui travaille à sa place, et finit par l’aliéner. »Ivan Illich
L’association Vinaigre dont le siège se situe à La Gare a pour objet « La sauvegarde des savoirs et des savoir-faire en voie de disparition et des cultures vernaculaires. »
Cette maison est ouverte à toutes les générations et particulièrement aux anciennes et aux enfants.
Déconstruire l’âgisme, favoriser la transmission des savoirs en voie de disparition, rompre l’isolement des personnes âgées en les incitant à partager leurs vécus et leurs expériences dans cette maison, guident les thématiques des activités proposées.
Sortir du système, est, vous l’aurez compris, un des buts de cette maison. Cela veut donc aussi dire, pas de facture d’électricité ( panneaux solaires ) et eau de pluie et de source.
Un dortoir est dédié à l’hébergement d’urgence ou provisoire pour les personnes queer et les enfants. Une bibliothèque autogérée et un Cantou (espace autour du feu) verront le jour cet été après la fin des travaux.
La maison est d’or et déjà un pôle de distribution de Café Zapatiste.

Certaines penseront que cela est une utopie et elles auront raison.
L’utopie est une étoile qui guide notre chemin.
Il est temps aujourd’hui de ne plus faire de concessions.
Les contraintes sont source de liberté lorsqu’elles sont choisies.
La liberté d’inventer ou de réinventer des solutions dont nous soyons fières nous redonnent confiance en nos facultés.
Beaucoup de choses restent à discuter avec les personnes qui souhaiteraient habiter à La Gare.
Il ne tiendra qu’à celles qui en ont envie d’en profiter de créer des activités en harmonie avec la philosophie de la maison.

Au plaisir,

N'oubliez pas de lire "ce qu'il faut savoir avant de venir"




* M.I.N.T.= Meufs / Intersexes / Non-binaires / Trans

Pour nous contacter écrire à lagare at laterre point org (éviter adresse hotmail, gmail )
Ce qu'il faut savoir avant de venir

La Gare peut maintenant accueillir des gentes qui voudraient donner un coup de main ponctuel ou passer du temps dans la maison, simplement l'habiter, prendre soin du jardin potager. La Gare peut maintenant remplir sa fonction de refuge pour les personnes queer qui en ont besoin.
On peut dormir à cinq dans le dortoir et il y a la possibilité de camper sur le nouveau terrain (qui se trouve à 1,5 km de la maison)

La  vie commune a montré qu'il doit être dit et redit que vivre dans la maison induit des principes qui sont liés à des choix politiques :
Pas d'eau courante (du robinet) et peu d'électricité en provenance de panneaux solaires.

L’usage exclusif de l’eau de pluie induit un questionnement permanent sur la préciosité de l’eau.
Et des pratiques proches de celles des africaines qui sont capables de réutiliser l'eau jusqu'à quatre fois!
ici on ne se lave pas les mains avec de l'eau toutes les cinq minutes.
Inutile de dire, et voilà qu'on le dit quand même, que nous utilisons exclusivement des toilettes sèches, dont le résultat, au bout d'un an, est un bon fumain que nous répandons dans le jardin et qui donne de belles tomates spontanées.

Lire le texte « Ici on lèche son assiette »

Lire le texte « le Jeu de l’eau »

La faible énergie électrique induit un choix sur les priorités, surtout en hiver. Pensez à apporter une lampe frontale si possible.

A toutes celles qui auraient envie de venir, nous disons clairement que ces choix sont définitifs et qu’ils doivent être compris par les futures habitantes.

Les pratiques ne viennent pas de soi, surtout quand on vient de la ville. Mais la réflexion vient lorsque vient l’envie de se détacher des facilités données par un monde contrôlé par les Etats et les capitalistes. La compréhension vient lorsque la situation sollicite l’intelligence. Des contraintes naissent de l’invention et une multitude de solutions qui sont encore à trouver. Et cela est excitant.

Nous pratiquons la philosophie pratique.

Il est souvent question de la différence entre les règles et les principes. Par exemple :

Une règle : Utiliser deux ou trois bassines pour faire la vaisselle.
Un principe : Ne pas souiller l’eau.

Pour finir sur la vie quotidienne en commun et pour éviter ces foutues réunions :

Fais ce que tu dis et dis ce que tu fais !


Les travaux qui restent à faire :


    Les enduits chaux-sable entre les pierres sont achevés sur les murs du cantou. Le torchis terre-paille a été interrompu car nous avons de la maçonnerie à effectuer autour de l'évier.

- Fabriquer les étagères et y poser et classer les livres -> Fait!

- Continuer à bichonner le dortoir afin qu’il soit cosy. L'isolation en laine de mouton a été réalisé. Il y fait bon. Pour passer l'hiver reste à faire un torchis terre-paille sur le mur du fond.

  * Sur le nouveau terrain (qui  accueillera des personnes en habitat léger) : Construction de toilettes sèches et autres aménagements selon les besoins des nouvelles habitantes.

Pour information :

->  Statuts de l’association Vinaigre


Nous vous attendons pas nombreuses (ahah) car la maison est petite et nous préférons partager des moments profonds. L’adaptation à ce mode vie étant parfois difficile il est également préférable de n’être pas trop en même temps.

N’hésitez pas à passer un jour ou deux pour que nous fassions connaissance et plus si affinité.

Informations pratiques :

La Gare se situe à Champniers et Reilhac.
Les villes où vous pouvez arriver en stop
sont Piegut Pluvier et Saint-Mathieu. Il y a aussi des bus.
Un bus qui vient d'Angoulême (gare) qui arrive à Piegut-Pluvier et l'autre qui part de Limoges (gare) et qui arrive à Saint-Mathieu.
Il y a aussi une gare pas trop loin où on peut venir vous chercher à Bussière Galant (TER en provenance de Limoges ou Périgueux)


Pour plus d’infos sur la GARE / contact : lagare at laterre point org / 24360 Champniers et Reilhac